Présentation de l’initiative

L’initiative pour l'Adaptation de l'Agriculture Africaine a été lancée en avril 2016 afin de réduire la vulnérabilité de l’Afrique et de son agriculture au changement climatique.

Lancée en amont de la COP22 organisée au Maroc, l’initiative pour l'Adaptation de l'Agriculture Africaine (AAA) vise à réduire la vulnérabilité de l’Afrique et de son agriculture aux changements climatiques.

Elle promeut et favorise la mise en place de projets concrets pour améliorer la gestion des sols, la maîtrise de l’eau agricole, la gestion des risques climatiques et les capacités et solutions de financement.
L'initiative constitue non seulement une réponse clé aux changements climatiques, mais également à l'insécurité alimentaire.
Elle a pour objectif de mettre l'Adaptation de l'Agriculture Africaine au cœur des débats et des négociations climatiques et de capter une partie substantielle des fonds climat. Dans son volet solutions, elle vise aussi à contribuer au déploiement de projets agricoles concrets.


L’Adaptation de l'Agriculture Africaine a été érigée en l'une des priorités de la Présidence marocaine pour la COP22.
A ce jour, l'initiative bénéficie du soutien de 33 pays africains, de la CCNUCC et de la FAO.

Le Livre blanc

Le livre Blanc est un recueil de solutions concrètes issues des travaux du colloque scientifique de Skhirat, autour des quatre piliers de l'initiative pour l'Adaptation de l'Agriculture Africaine aux changements climatiques.

Les Enjeux

Il est urgent de faire de l'Afrique, de l'Agriculture et de l'Adaptation des priorités de la lutte contre le changement climatique.

6 des 10

pays les plus menacés

par le changement
climatique se trouvent
en Afrique

L' Afrique n'est

responsable que de

4%
des émissions

de gaz à effet

de serre

Un doublement

de la production

agricole sera 

nécessaire pour nourrir
les 9 milliards d'êtres
humains en 2050

65%

des terres arables

dans le monde

se trouvent

en Afrique

Les rendements

agricoles pourraient

baisser de

 20% d'ici 2050

en Afrique si l'agriculture
ne s'adaptait pas aux
changements climatiques

L'Afrique ne capte que

5%
des fonds climat*

 

* 4% des fonds sont alloués à l'agriculture
et 20% aux  projets d'adaptation

Les objectifs

L'initiative a un double objectifs : mettre l'Adaptation de l'Agriculture Africaine au coeur des négociations climatiques et de leur volet financier et favoriser la mise en œuvre des solutions, en particulier dans le cadre du Global Climate Action Agenda. 
Elle s'appuie pour cela sur les instruments préconisés par la CCNUCC.

Négociations
Solutions

L'AAA placée au cœur des enjeux de la COP

Faire de l'Adaptation de l'Agriculture Africaine l'une des priorités des négociations et des engagements.

Une répartition équitable des fonds climat

Obtenir une répartition équitable entre les projets d'atténuation et les projets d'adaptation pour répondre aux besoins significatifs d'une agriculture innovante.

Un accès facilité aux fonds climat

S'assurer que les projets d'adaptation remplissent les critères d'éligibilité aux fonds climat et faciliter l'accréditation rapide des agences africaines.

Le suivi attentif de l'allocation des fonds

Suivre les investissements et projets (suivi des décaissements réels, évaluation des résultats, etc.)

Gestion des sols

- Améliorer la fertilité des sols et les rendements agricoles.
- Promouvoir la reconversion en arboriculture et l'agroforesterie.
- Accroître la séquestration du carbone dans les sols comme l'encourage le "4/1000".

Maîtrise de l’eau agricole

- Développer les infrastructures d'irrigation.
- Mettre en place la micro-irrigation.
- Renforcer les PPP.

Gestion des risques climatiques

- Déployer l'assurance agricole.
- Développer les outils et systèmes d'alerte (notamment digitaux).

Renforcement des capacités et solutions de financement

- Généralisation du micro-crédit aux petits agriculteurs.
- Développement du méso-crédit aux moyennes exploitations.
- Déploiement de solutions de bancarisation mobile.
Instruments préconisés par la CCNUCC
TRANSFERT DE TECHNOLOGIE
POLICY MAKING
MONTAGE DE PROJETS
COOPÉRATION SUD-SUD